123


» Commandité par:
La perte des valeurs familiales dans la civilisation moderne
  • La perte des valeurs familiales dans la civilisation moderne
    La perte des valeurs familiales dans la civilisation moderne   Avec le déclin des valeurs spirituelles en Occident, le culte de lârgent et du sexe s&est imposé avec son corollaire inévitable: l&individualisme. Il est à la base de la nouvelle orientation exclusivement matérialiste prise par la civilisation occidentale après sa victoire sur l&Eglise. Il justifie tous les excès auxquels on assiste aujourd&hui. Erigé en divinité par les philosophes existentialistes, ......

| ÇáÊÞííã: 5/0.0 (0 ÃÕæÇÊ)

La perte des valeurs familiales dans la civilisation moderne
  • La perte des valeurs familiales dans la civilisation moderne

     
    Avec le déclin des valeurs spirituelles en Occident, le culte de lârgent et du sexe s'est imposé avec son corollaire inévitable: l'individualisme. Il est à la base de la nouvelle orientation exclusivement matérialiste prise par la civilisation occidentale après sa victoire sur l'Eglise. Il justifie tous les excès auxquels on assiste aujourd'hui. Erigé en divinité par les philosophes existentialistes, il est devenu l'idéal des temps modernes. " Non seulement", écrit Alexis Carrel dans son livre intitulé "l'homme, cet inconnu", "la matérialité brutale de notre civilisation s'oppose à l'essor de l'intelligence, mais elle écrase les affectifs, les doux, les faibles, les isolés, ceux qui aiment la beauté, qui cherchent dans la vie autre chose que lârgent, dont le raffinement supporte mal la vulgarité de l'existence moderne."
    L'individualisme en vogue dans la civilisation moderne a détruit en l'homme tout esprit communautaire ou familial. Il n'est jusquâu partenariat conjugal qui ne soit contaminé par ce virus. En effet, dans une enquête effectuée en 1948, Kinsey a découvert que la moitié des américains mariés étaient infidèle avant l'âge de 45 ans. Au cours des années 70, dâutres sexologues américains admettaient toujours que 50% des maris étaient infidèles, mais qu'ils avaient trompé leur femme avant l'âge de 35 ans.
    Le rapport Simon, en 1972, précisait qu'en France, seulement 5% des maris et 3% des épouses admettaient avoir entretenu des relations extraconjugales régulière. 30% des hommes et 10% des femmes disaient avoir trompé leur conjoint de manière fortuite, la plupart prétendant ne lâvoir fait qu'une ou deux fois! Cependant, une nouvelle enquête effectuée par F. Randon Salmon en 1980, dans le milieu de la bourgeoisie essentiellement, révélait que 12% des femmes interrogées avaient plusieurs liaisons amoureuses simultanées au moment même de l'enquête, auxquelles il fallait rajouter celles qu'elles avaient eues par le passé. 38% se disaient capables de faire lâmour sans être amoureuses et seulement 22% restaient fermement attachées au principe de la fidélité conjugale.
    Les enfants quant à eux, sont les premières victimes de cette dégénérescence de la société. N'étant élevés ni par la mère –comme dans le modèle traditionnel- ni par le couple moderne, mais par des individus ayant chacun sa façon de vivre, ils subissent, à leur corps défendant, les erreurs de leurs "parents" ainsi que leurs déchirements.
    Lâffaiblissement des valeurs familiales et l'individualisme qui les a remplacées ont donné lieu à une dissolution des mœurs et à un relâchement de la morale sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Même pendant les frasques célèbres de Rome et d'Athènes, on nâvait jamais vu une telle dégénérescence de l’espèce humaine. Tout cela au nom de la modernité et de la liberté. Les vices les plus pervers sont érigés en un commerce lucratif qui a fini par submerger toutes les sociétés. Il en va ainsi de la pornographie, l'un des plus grands fléaux des temps modernes. Omniprésente sur les affiches qui ornent murs des places et des rues, les cafés, les halls de gare et les stations de métro, elle s'impose sans relâche au regard de chacun, tandis que d'ignobles revues, bandes dessinées et vidéocassettes sont largement étalées sur les rayons des surfaces ou proposées à tous les publics dans les stations-services des autoroutes, les magasins de presse et les kiosques à journaux. L’intimité même de la plupart des foyers n'y résiste pas, puisqu'elle y a également accès, grâce au Minitel, à la télévision et aux journaux publicitaires gratuits qui, en majorité, véhiculent, entre autres des messages incitant à la débauche.
    Lisez ce témoignage de Ted Bundy, “… exécute à Starks (Floride) le 24 Janvier 1989. 17 heures avant son exécution, il répond aux questions du Dr. Bobson, président du “Focus on the family”. Il avait agressé sexuellement et assassin 28 femmes. Or il était né et avait était élevé dans un milieu familial idéal avec deux parents attentifs et aimants. Chez lui et à l’école, que de bons exemples et de bons principes. Mais “… à l’âge de 12 ou 13 ans, je rencontrai la pornographie douce dans les rayons d’une épicerie.”
    Sait-on que les pays ou la débauche sexuelle est la plus forte sont ceux ou l’auto-mortalité (suicide) est la plus élevée! … Si je fais la somme des suicides lies à la sexualité, des avortements, des enfants tortures et les victimes du sida, j’arrive à ce fait incontournable : Ces pratiques font plus de victimes qu’une guerre à armes conventionnelles.
    Comme nous pouvons le lire, la perte des valeurs familiales a entrainé une généralisation du relâchement des mœurs et la multiplication des crimes sexuels.
    Cet état de fait ne cesse de susciter les réactions de plus en plus nombreuses de personnes restées lucides au milieu de la confusion dans laquelle se débat la civilisation occidentale, une civilisation qui est allée jusqu'à légaliser les unions entre homosexuels et leur accorder les droits à sécurité sociale. Le 5 Août 1993, Jacques Julien, archevêque de Rennes, fustige "la course à la normalisation des comportements déviants par rapport à une éthique saine." On en vient dit-il, à admettre les couples homosexuels, comme si pouvaient coexister deux types de mariage et deux façon de vivre son appartenance sexuelle. Les couples homosexuels et hétérosexuels sont mis sur un pied d'égalité. Une telle négation de la différence entre l'homme et la femme conduit au démantèlement de la famille qui est le berceau de la société de demain.
    Tels sont les fléaux dans lesquels se débat la civilisation occidentale prise dans les remous de l’individualisme et de l’égocentrisme. Si beaucoup d’occidentaux, restés attachés à leurs valeurs religieuse, récusent cette civilisation et ce qu’elle véhicule comme normes, force est de constater que les musulmans ne semblent pas mesurer le danger qui, telle l’épée de Damoclès, est suspendu au-dessus d’eux.
    Les valeurs, ou plus exactement les fléaux qui sévissent aujourd’hui, au lieu de répugner aux jeunes musulmans, les éblouissent et leur inspirent respect et désir d’imitation.
    C’est pourquoi les jeunes doivent connaitre les conséquences qui, pouvant découler d’une imitation servile et aveugle de ces valeurs, risquent d’être terrible pour leur équilibre. Ils doivent que l’Islam a sa propre conception de la famille qui la met à l’abri des déchirements et fléaux sociaux en assurant à la société équilibre et stabilité.
    « La corruption est apparue sur terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains ; afin qu’Allah leur fasse gouter une partie de ce qu’ils ont œuvré, peut-être reviendront-ils (vers Allah) » (Coran : S30/V41)
    ...
» Plus: Plus Articles
Ajouter à votre site :